Alimentation santé, Conseils santé, cosmétiques naturels, risques

Des nanoparticules dans les médicaments!

Connues sous le code E171, le dioxide de titane est utilisé dans l’industrie agroalimentaire et cosmétique pour blanchir et intensifier la brillance des bonbons, crèmes, dentifrices ou médicaments. Le gouvernement prévoit de suspendre d’ici la fin de l’année 2019, l’utilisation des nanoparticules comme additif alimentaire.

Conclusions de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique)

Des chercheurs de l’Inra et leurs partenaires ont étudié les effets d’une exposition orale au dioxyde de titane, un additif alimentaire (E171) utilisé de façon courante, en confiserie notamment. Ils montrent pour la première fois chez l’animal que le E171 pénètre la paroi de l’intestin et se retrouve dans l’organisme. Des troubles du système immunitaire liés à l’absorption de la fraction nanoparticulaire de l’additif ont été observés. Par ailleurs, les chercheurs montrent qu’une exposition orale chronique au E171 induit de façon spontanée des lésions prénéoplasiques dans le côlon, un stade non malin de la cancérogenèse, chez 40% des animaux exposés. De plus, le E171 accélère le développement de lésions induites expérimentalement avant exposition. Ces résultats témoignent d’un effet initiateur et promoteur des stades précoces de la cancérogenèse colorectale, sans toutefois permettre d’extrapoler ces conclusions à l’Homme et pour des stades plus avancés de la pathologie. Ces résultats sont publiés dans Scientific Reports le 20 janvier 2017.

Concernant les médicaments

Des nanoparticules dans les médicaments

D’après l’alerte lancée par l’association 60 millions de consommateurs, 6 médicaments couramment utilisés contiennent des nanoparticules : Efferalgan, Nurofen, Spasfon, ZYRTECSET, Doliprane Enfant poudre, Euphytose. A cette liste, s’ajoute d’autres médicaments en lien avec les troubles Cardio-vasculaire : Brilique, Atovastatine.

Or, le dioxyde de titane semble faire partie des excipients, c’est-à-dire des ingrédients qui ne jouent aucun rôle thérapeutique. Ce colorant est-il pour autant indispensable dans ces médicaments ? On est en droit de se poser la question.

Le projet de loi destinée à suspendre l’utilisation des nanoparticules comme additif alimentaire ne concerne pas leur usage comme excipient dans les médicaments.

Si vous êtes concernés, n’arrêtez pas pour autant votre traitement en cours. Je vous invite à vous rapprocher de votre médecin pour trouver un générique dépourvu de nanoparticules et adapté à votre pathologie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s