L'art de la naturopathie

Pour ajouter des années à la vie et de la vie aux années

Le syndrôme pré-menstruel (SPM)

Poster un commentaire

 

cycle_menstruel

  1. Qu’appelle t – on SPM?

syndrome-pre-menstruel

Le SPM peut se définir comme un ensemble de troubles psychiques et / ou physiques altérant la qualité de vie de la femme avec un caractère cyclique en relation avec les règles. 30 à 40% des femmes, même celles sous pilule, en souffrent et pour 3 à 8% d’entre elles les troubles sont sévères.

On notera que le SPM peut apparaître ou s’aggraver en péri-ménopause (période de plusieurs années, souvent, précédant la ménopause) tant en intensité qu’en durée. Les tensions mammaires affectent jusqu’à 70% des femmes en péri-ménopause.

2. Causes connues

Les causes possibles du SPM sont partiellement connues. Des facteurs génétiques, les fluctuations hormonales et des factreurs diététiques ont été identifiés.

Au niveau nutritionnel :

Les vitamines B interviennent dans la synthèse des neurotransmetteurs. Tout déficit, en particulier des vitamines B2, B3 et B6, pourrait favoriser un déséquilibre de la sérotonine et de la dopamine. Les femmes se plaignant de SPM ont souvent un rapport magnésium/calcium sanguin plus faible, pouvant jouer sur les changements d’humeur. On observe aussi qu’une femme sur 3 souffrant de SPM est déficitaire en magnésium.

La vitamine B6 et le magnésium sont aussi essentiels pour le fonctionnement d’une enzyme permettant de transformer les acides gras en oméga 6, ayant ainsi une influence sur la synthèse des prostaglandines. En effet, il existe 3 familles de prostaglandines : les PG1 et PG2 sont issues des acides gras de la famille Oméga 6 et les PG3 de la famille des Oméga 3.  Les PG2 appelées « prostaglandines de guerre » par Kousmine maintiennent en éveil le système immunitaire et induisent des réactions inflammatoires dont les effets sont contrôlés et régulés par les PG1 ou « prostaglandines de paix » et neutralisés par les PG3.  Or dans le cas de SPM on note une diminution de ces composés.

A noter aussi : cette enzyme chute en cas de stress chronique, tout comme le « stock » de magnésium.

3. Conseils d’hygiène et de diététiques

  • Gestion du stress
  • S’assurer un sommeil suffisant et de qualité
  • Diminuer les apports alimentaires en sel et sucre.
  • Apports quotidiens en vitamines B2 (abats, soja, œufs, céréales complètes, noisettes, …), B3 (abats, poissons, gras, légumineuses, fruits secs…), B6 (abats, poissons gras, banane, riz complet, lentilles…) et D (poissons gras, jaune d’œuf et exposition adaptée au soleil). Les vitamines de type B sont présentes dans la levure de bière alimentaire.
  • Apport suffisant en calcium (produits de la mer, choux, amandes, légumineuses, …)
  • Apport quotidien en magnésium (bigorneaux, chocolat noir, oléagineux, céréales complètes).
  • Diminuer sa consommation de caféine sous toutes ses formes : café, thé…
  • Consommer chaque jour des huiles de qualité AB, de 1ière pression à froid, en particulier les huiles d’onagre, de bourrache et de colza. La consommation hebdomadaire de petits poissons gras apportera également les bons acides gras.

 

Sources: Nutergia, Ouvrages de Kousmine, Mamamélis

 

Auteur : Malika Cécile, naturopathe iridologue biologiste

Ingénieur en environnement, toxicologue, biologiste, chimiste, botaniste et naturaliste depuis 2007 Formée à l'art de la Naturopathie-iridologie depuis 2015 Consultation sur RDV au cabinet d'Aniane (34) ou de Montpellier (34) Possibilité de rdv à domicile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s