Conseils santé, Femme, Grossesse et maternité, Spiritualité

Comment aider au démarrage de l’allaitement?

Photo de Cleyder Duque sur Pexels.com

Pour beaucoup de femmes se posent la question de l’allaitement. Dans les arguments « contre » j’entend souvent : « le bébé ne dormira pas s’il n’est pas suffisamment nourri », ou que « le corps sera moins joli après l’allaitement ». Il y a aussi la confusion entre la poitrine nourricière et la poitrine « attribut sexuel ». L’autre fait marquant de la génération des années 80-90, c’est que les jeunes mamans ou maman en devenir ont rarement eu dans leur entourage de modèles/repères féminins allaitant leurs enfants pour pouvoir s’en inspirer. A cela s’ajoute la vie moderne où nombreuses sont celles qui mettront fin à l’allaitement à la reprise du travail vers les 3 mois de l’enfant. Plusieurs choix sont possibles et ils sont tous respectables car chaque parent fait de son mieux pour ses enfants selon ses propres connaissances et possibilités. Voici simplement ici quelques conseils et références pour les femmes qui souhaitent allaiter.

Recommandations de l’OMS sur le sujet :

L’Organisation mondiale de la santé recommande déjà depuis 1997 d’attendre deux à trois jours avant le premier bain, le temps que le vernix soit absorbé. Et un allaitement exclusif les six premiers mois de l’enfant, avant d’introduire progressivement de la nourriture jusqu’à ses 12 mois.

Bienfaits connus de l’allaitement

Bienfaits de l’allaitement
  1. Pour l’enfant, outre sa fonction nourricière, le sein prévient les allergies, les infections gastro-intestinales, respiratoires, oto-rhino-laryngologiques, contribue à un système immunitaire fort, à un système nerveux central équilibré et à une vie affective harmonieuse.
  2. Pour la maman : les premières tétées font se contracter l’utérus et l’aident à se remettre en place , les saignements post-partum diminuent. L’allaitement protège la mère du « baby blues » en relançant la production d’une hormone : l’ocytocine. Le risque de développer un cancer du sein, de l’ovaire et de l’utérus diminue de 60 % après 1 à 3 mois d’allaitement.

 Le saviez-vous ?

La composition du lait de la maman (des milliers de constituants en modification constante dans 87% d’eau) suit le développement de l’enfant. Il offre en fait trois variétés dans le temps :

  • colostrum ou premier lait des 5 premiers jours ;
  • lait de transition du 6ème au 15ème jour;
  • lait mature qui présentent des différences au niveau des graisses, des protéines, des minéraux, des oligoéléments et des vitamines.

Les bonnes conditions pour démarrer l’allaitement

Le plus important dans l’allaitement, c’est que la maman prenne du plaisir à ce qu’elle fait. Bébé le sentira ! Ceci étant dit, je vais vous expliquer comment de façon simple et traditionnelle on peut favoriser la mise en place de l’allaitement.

  1. La tétée d’accueil !

Instinctivement, bébé va remonter le long de votre ventre pour venir se blottir dans vos seins…et faire sa première tétée ! Un moment câlin, de réconfort et de soulagement avec l’épreuve de l’accouchement !

Vous pouvez demander qu’on laisse bébé sur votre ventre/poitrine. Si tout va bien, il n’est jamais urgent de nettoyer, peser et habiller le bébé.

2. Retarder le premier bain du bébé d’au moins 12 h (certains parents attendent même 1 à 2 semaines) favorise l’allaitement spontané du bébé.

De nombreux facteurs pourraient expliquer ce lien, comme un premier contact peau à peau plus long avec la mère, la ressemblance entre l’odeur du sein et celle du liquide amniotique ou encore le fait qu’un bain précoce provoque une baisse de la température corporelle du bébé, ce qui peut le fatiguer.

3. Eviter les tétines et les sucettes

Ce type d’équipement peut perturber l’apprentissage de bébé dans la succion du sein.

4. L’allaitement à la demande

Faites téter votre bébé, sans horaire fixe, en fonction de sa demande. Le lait maternel se digère facilement c’est pourquoi votre bébé réclamera souvent dans un premier temps. Certains bébés espaceront les tétées de 2h et d’autres réclameront beaucoup plus souvent. Faites-lui confiance pour trouver son propre rythme. Un sein ou les deux à chaque tétée, c’est vous qui décidez. Il est tout de même important d’avoir en tête que le « plus nourrissant » du lait arrive en fin de tétée donc ne changer pas trop vite de sein!

Soutenir la maman 

Dans la tradition, les 40 jours qui suivent l’accouchement, la jeune maman ne devrait que ce consacré aux soins de son bébé : le nourrir, le masser, le langer, le bercer…

Ce temps est un temps d’adaptation : la lactation se met en place, le peau à peau est très rassurant pour ce petit bout de choux (Quel moment de douceur gravé dans la mémoire des parents !). Chaque membre de la famille prend ses repères et trouve sa place.

Ce temps est aussi un temps de récupération ! 9 mois de grossesse et un accouchement demande beaucoup d’énergie, de transformation, d’adaptation et d’effort à l’organisme. Au niveau hormonal, c’est un grand chamboulement ! Il est sain et souhaitable de laisser au corps un temps de récupération ! Le corps va cicatriser, les organes vont se remettre en place. Pour la jeune maman, il est essentiel de prendre des temps de repos/siestes en même temps que bébé dans la journée. L’entourage joue un rôle clef pour soutenir dans les tâches quotidiennes : course, repas, ménage !

Si vous voulez faire un cadeau au bébé, pensez à offrir un massage à maman plutôt qu’une énième girafe! Enfin, c’est ce que moi j’aurai préféré 😉

Alimentation santé, Conseils santé, cosmétiques naturels, Femme, Grossesse et maternité, Huiles essentielles, massage, peau

L’huile de ricin

Vertus et usages traditionnel de l’huile de ricin

Le ricin (Ricinus communis) appartient à la famille des euphorbes. C’est une magnifique plante annuelle qui aime les climats chauds comme le pourtour méditerranéen! Traditionnellement, c’est l’huile extraite des graines qui est utilisée.

Au 18ième siècle, l’huile de ricin est le purgatif le plus populaire en France. A cette époque, un adulte prenait 5g d’huile dans un jus pour un effet laxatif et 15g pour un effet purgatif. Cet usage est désormais déconseillé car la purge est jugée violente.

Autres usages

Force est de constater que le succès de l’huile de ricin à travers le monde provient essentiellement de son action sur la pousse des cheveux, dont elle freine aussi la chute. Elle est traditionnellement conseillée pour renforcer les cils et les ongles. Son principe actif, l’acide ricinoléique, stimule les prostaglandines situées au niveau du cuir chevelu. Pour donner un coup de fouet à la pousse, appliquez-la en masque sur les racines de vos cheveux pendant 20 minutes avant votre shampooing habituel. Sur les longueurs, elle renforce la fibre capillaire et répare les cheveux secs et fourchus. Vous pouvez aussi profiter de ses vertus anti-inflammatoires cutanées!

Le grande guide le l’aromathérapie et des soins beauté naturels propose une recette pour atténuer le disgracieux masque de grossesse : 3 ml d’huile de ricin + 1 ml d’huile essentiel de céleri + 1ml d’huile essentiel de carotte. Appliquer le mélange chaque soir, selon les précautions d’usage habituelles.

Sources :

Le petit Larousse des plantes qui guérissent

Alternatives Santé et Plantes et Santé

Femme, ménopause, Spiritualité

Bien vivre sa ménopause

La vie d’une femme est rythmée par les cycles hormonaux de la puberté à la ménopause, ce qui lui confère toute sa belle singularité.

menopause
Pour aborder la ménopause avec sérénité

La ménopause n’est pas une maladie et on ne la soigne pas! En revanche, il y a différente façon de vivre cette étape.  Au niveau physiologique, C’est un état qui marque la fin de la fertilité et se caractérise par la diminution progressive de l’activité ovarienne. Il est important de ne pas confondre fertilité avec féminité, puisque la femme reste femme quelque soit son âge! La ménopause, est une nouvelle étape dans la vie d’une femme : celle de l’accomplissement.

 

Sur le plan naturopathique, l’accompagnement se fera tant sur le plan psychique que sur le plan physique pour réduire les désagréments : sécheresses vaginales, perte de libido, insomnies, bouffées de chaleur, irritabilité, …

De nombreuses solutions naturelles permettent de ramener le corps à l’équilibre, dans le respect de la femme : diététique, phytothérapie, cataplasme, … 

La première étape consiste à déterminer votre climat hormonal et de mettre en place une prise en charge primaire (basée sur des conseils hygièno-diététiques). Passée cette première phase d’ajustement, votre naturopathe pourra vous conseiller de façon individuelle pour corriger votre terrain. Cet accompagnement peut se faire en parallèle de votre suivi médical habituel.

Femme, Grossesse et maternité, Spiritualité

Se reconnecter à la femme sauvage

parentalite
La parentalité

En devenant mère, pendant un temps nous mettons de côtés certaines de nos activités; nous nous adaptons au rythme du pitchou. Pour ne pas ressentir de frustrations, nous faisons taire certains de nos désirs, puisque de toute façon nous ne pourrons pas les assouvir sereinement pour le moment (voyage, formations, changements de travail, …). Pendant un temps, il est vrai que souvent les mamans se consacrent à leur cher nourrisson puis bébé. Et parfois, un deuxième bout de chou  arrive, …

Certaines femmes se sentent isolées, lorsqu’elles gardent leurs enfants. Il y a ce sentiment partagé entre le fait de se réjouir d’être acteur de l’éveil de son bébé et de passer ses journées avec lui et le fait d’avoir besoin de discuter avec des adultes, de rechercher des projets motivants, sollicitant l’intellect … Parfois, vient s’ajouter un sentiment de culpabilité « Pourquoi est – ce je me sens triste alors que je passe la journée avec mon enfant? »…

Il arrive aussi, qu’à force de taire ses envies et de faire passer la famille en premier, le désir et la motivation nous quittent… pour un temps!

super-mother-2.jpg
Super Maman ! L’héroïne du quotidien

Il y a aussi la charge quotidienne de tâches en tout genre et la fatigue qui s’accumule le long des mois. A tel point, qu’on en arrive à trouver le travail reposant (et oui on peut boire une tasse de thé sans être sollicitée!)

Face à ce phénomène courant de sentiment d’isolement, il est tout de même bon de souligner que les pères sont généralement bien plus présents que pour la génération précédente. Et les papas qui prennent un congé parental peuvent se retrouver avec ce même sentiment ambivalent, entre joie et perte de motivation.

Et pourtant, nos enfants nous enseignent chaque jour à apprécier l’instant présent, à nous réjouir de la pluie et du vent qui souffle. Ils nous amènent à devenir meilleur. Bref, la famille que nous avons construit devient notre socle et nourrit notre essence.

De nombreuses structures permettent aux jeunes parents de se retrouver régulièrement pour échanger entre eux et laisser le temps aux enfants de faire connaissance et de jouer.

Pour ma propre expérience, chaque jour j’ai ressenti le besoin d’être dehors, de me promener au marché, en forêt, de sentir et d’user de mes 5 sens et d’écouter le chant de la nature. Ces moments « ressources » m’ont aidé à rester dans la joie. Je me suis également organisée pour pouvoir chaque semaine m’accorder un temps rien que pour moi (hammam, vélo, prendre un verre avec une amie, …). C’est moment qui me faisaient culpabiliser au début, m’ont aidé à me sentir bien et donc à être bien avec mon enfant et le papa.

A chacun de trouver la position du curseur pour être en équilibre.

En hommage à toutes les mamans,

Malika Cécile

 

 

 

Femme, Grossesse et maternité, Huiles essentielles

Les vergetures

Définition

Lorsque la peau est soumise à un étirement rapide, important, il arrive que les fibres élastiques du derme se rompent. D’abord violacées, les vergetures deviennent ensuite blanc nacré.

Mieux vaut prévenir que guérir!

rose_musquee
Rose musquée

Les vergetures sont de plus en plus difficiles à éliminer au fur et à mesure de leur cicatrisation (lorsque le tissu devient blanc-nacré), mieux vaut donc prévenir que guérir. Pour éviter leur apparition, appliquez quotidiennement sur les zones qui risquent de se détendre des soins nutritifs et assouplissants comme les huiles végétales :

jojoba, amande douce, rose musquée, …

Si les vergetures sont déjà là!

Certaines huiles essentielles sont réputées pour leurs vertus régénératrices. Pour n’en citer que quelques unes :

Tamanu_Callophyle
Callophylle

Huile de calophylle : Elle est réputée pour son action régénérante sur les tissus cutanés, elle favorise l’élimination des cellules mortes de l’épiderme abîmés et redonne de l’élasticité à la peau.

huile_avocat
Huile d’avocat

Huile d’avocat : Elle est réputée pour son action cicatrisantes.

Huile de rose musquée : elle est connue pour activer la réparation de la peau.

Mon huile de soin « gommante » pour vergetures installées

Dans un flacon compte-gouttes en verre ambré ou bleuté de 15ml, versez successivement avant de mélanger :

  • Huile végétale de rose musquée ou de calophylle bio : 1 cuillère à soupe

  • Huile essentielle d’immortelle (Hélichryse italienne) : 40 gouttes

  • Huile essentielle de sauge sclarée : 15 gouttes

  • Huile essentielle de niaouli : 40 gouttes

Conseils d’utilisation : 2 à 3 fois par jour, appliquez 1 à 2 gouttes de cette huile fortement aromatisée sur chaque vergeture et massez très activement pour faire pénétrer. Les résultats ne seront visibles qu’après 1 mois au mieux, patience donc.

Précautions : Attention, cette huile de soin ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, ni aux femmes sujettes à un cancer hormono-dépendant. Si vous êtes dans l’un de ces cas et souhaitez atténuer une vergeture, utilisez seulement de l’huile végétale de rose musquée ou de calophylle.

Source : Site Aroma-zone, Julien Kaibeck, Les huiles végétales c’est malin

 

AVERTISSEMENT :

Pensez à consulter les précautions d’emploi avant toute utilisation des huiles essentielles.

Ces propriétés, indications et modes d’utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en aromathérapie, hydrolathérapie et phytothérapie. On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmés par des observations en milieu scientifique. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.