Non classé

Miel & Frigoule

Le 8 octobre, la mairie réunit les apiculteurs et producteurs de plantes médicinales des Cévennes au sens large autour de sa première foire au miel et aux plantes aromatiques et médicinales. Le Jardin du Château d’Assas accueillera un marché de producteurs et de vendeurs de matériel, mais aussi diverses animations. Au menu : démonstration de […]

via Miel et Frigoule au Vigan le 8 octobre — Méristème, l’enchantement des possibles

Non classé

Pour une rentrée en forme

Dans cet article, je souhaiterais vous proposer quelques conseils généraux pour essayer de prolonger au maximum les bienfaits de vos vacances.

  1. Gérer son stress
UnderStress

La rentrée rime bien souvent avec une montagne de choses à gérer. Pourquoi ne pas commencer par gérer son stress?  La pratique de la respiration profonde est une bonne méthode pour calmer ses montées d’angoisse, bien s’oxygéner et retrouver les idées claires.

Elle consiste par d’abord inspirer lentement et profondément par le ventre puis le thorax. Une fois remplis, on retient l’air 3 secondes puis on expire par le ventre suivi du thorax.  On peut le répéter 3 à 6 fois dans la journée.

2. Continuer d’avoir une activité physique régulière en extérieur

Les vacances sont l’occasion pour beaucoup de reprendre la marche, la baignade, le vélo, … Prolonger vos vacances on continuant sur votre lancée! L’essentiel est ici la régularité. Trouvez le rythme qui vous convient. L’activité physique, régulière et modérée, est une des conditions essentielles à une santé durable. Elle active tous les émonctoires et permet d’éliminer les toxines de notre organisme.

3. Le sommeil

Clef de voûte de notre bien-être physiologique, avoir un sommeil suffisant et de qualité est essentiel au maintien en bonne santé. Eviter les excitants en excès (café, thé, boisson énergisante, …), les dîners copieux et les activités physiques intenses le soir.

4. Une alimentation adaptée

homme_legumes

Pour faire le plein d’énergie, vous pouvez opter pour une large portion de crudités avec un filet d’huile de colza 1ère pression à froid, une poignée de noix et des légumes cuits à la vapeur douce.

Associés à une protéine de votre choix ou à une céréale complète, ces menus vous garantiront un apport en vitamines, minéraux et acides gras, essentiels au bon fonctionnement de votre organisme.

Non classé

Les méfaits de la sédentarité

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’OMS considère aujourd’hui « que la sédentarité est le quatrième facteur de risque de mortalité au niveau mondial. Elle progresse dans bon nombre de pays, avec une incidence majeure sur la prévalence des maladies non transmissibles et la santé générale des populations». Plus précisément, les méfaits pour la santé sont :

Au niveau physique :

  • Un excédent de poids pouvant entraîner des risques cardio-vasculaires et/ou ostéo-articulaires ;
  • Des douleurs chroniques en particulier dorso-lombaires ;
  • La force et la masse musculaire diminuent, ce qui entraîne des difficultés à faire face aux urgences physiques du quotidien ;
  • Une fragilité osseuse apparaît (ostéoporose, …)
  • Une perte de souplesse, des gestes de plus en plus maladroit et des faux mouvements ;
  • Un système nerveux central mais aussi neurovégétatif non entretenus et non dynamisés, stagnation des humeurs et diminution des capacités d’épuration du corps via les émonctoires;
  • Une accélération des processus de vieillissement de l’organisme. Une ptose s’installe et gagne tous les organes de l’abdomen. Le cœur n’est plus stimulé et perd de sa capacité fonctionnelle…

Au niveau psychologique :

  • Un désinvestissement esthétique et une attitude passive face à son corps ;
  • Une baisse de la confiance en soi, d’estime de soi ;
  • Une moins bonne résistance au stress ;
  • Une tendance à la dépression et au repli sur soi ;

Au niveau relationnel :

  • Une diminution de la connexion avec son corps et les éléments naturels
  • Moins d’occasions d’activités sportives avec les autres dans un contexte ludique et de partages ;

 

Non classé

Les fleurs du Dr Bach

Qui était le Dr Bach?

Le docteur Bach était un médecin anglais qui pensait que tout déséquilibre émotionnel avait une répercussion sur la santé des individus. Son analyse fit émerger 38 états émotionnels qu’il se proposait de ré-harmoniser à l’aide de 38 fleurs spécifiques.

Le concept de la maladie du Dr Bach se rapproche de celui de la naturopathie rénovée dans le sens où il inclus l’être dans une globalité universelle, en trouvant la causalité d’une maladie dans les sphères psychiques voire spirituelles. Selon cette approche, un être ayant dévié de ses aspirations profondes va subir des états d’âme, ou états de pensées négatifs, qui vont influer sur sa santé physique.

Les Fleurs de Bach

Le bilan proposé permet de rechercher les causes de la déstabilisation psycho-émotionnelle, d’évaluer « le niveau de toxémie mental » (pensée négative, …). A partir des 38 états négatifs proposés par le Dr Bach, il sera possible de désinhibée la force positive correspondante, de dissoudre l’état négatif. Ceci permet d’accompagner le consultant dans une meilleure compréhension de ses troubles, à se rapprocher de son idéal de vie.

Les 38 remèdes de base sont répartis dans 7 catégories :

  • Peur, insécurité ;
  • Incertitudes, doutes ;
  • Préoccupation excessive d’autrui ;
  • Indifférence ;
  • Solitude ;
  • Dépendance ;
  • Découragement, désespoir.

 

Il existe une relation entre les états psycho-émotionnels et les atteintes organiques, ce qui donnera des indices sur la valeur des émonctoires : par exemple, est-ce que la crise de rhumatisme peut être rapprochée à un excès de rigidité de la pensée ?  Les spasmes intestinaux sont-ils liés à une inquiétude constante ?

tableau_fleurs-de-Bach1

Non classé

Cure détox de printemps

Pourquoi faire une cure détox ?

detox_benefits
Cure Détox de printemps

Normalement, l’élimination des déchets et toxines de notre organisme se fait par des organes spécialisés appelés les « émonctoires » à savoir le couple foie/intestins, les reins, les poumons, la peau et l’uterus/vagin.
Lorsque ces organes sont surchargés, notre corps accumule des déchets entraînant fatigue, trouble du sommeil, irritabilité, acné… 
Au bout de quelques années, cette accumulation de déchets peut conduire à des symptômes chroniques tels que cystite, arthrite, acidité gastrique, diabète, inflammation intestinale chronique…

Qui peut faire une cure détox?

Elle se pratique durant environ 3 semaines au moins 2 fois par an, idéalement à chaque changement de saison. Elle s’adresse aux adultes en bonne santé qui se sentent capables de la supporter. Une cure « détox » peut se concevoir 6 mois avant une grossesse mais jamais pendant la grossesse ou l’allaitement. C’est l’occasion de faire le point avec votre naturopathe qui pourra vous établir un programme détox sur mesure!

Acheter le dernier produit détox à la mode et d’en faire une cure pour se tirer d’affaire. C’est tout un chantier de printemps qu’il faut engager. Ce chantier comporte des étapes qu’il faut respecter.

1. De nouvelles habitudes alimentaires

  • réduire sa consommation de graisses et de sucres en changeant quelques habitudes. Par exemple, évitez les petits déjeuners avec café au lait et tartines de pain beurrées nappées de confiture. Pensez à des céréales complètes avec des fruits secs ou des fruits de saison accompagnés d’une tisane ou d’un thé léger, ou pourquoi pas un porridge.
    mulberry-superdiet
  • Diminuez les charcuteries et augmentez votre consommation journalière de légumes de saison. Pâtes, riz et céréales sont-ils déjà demi-complets ? Enfin, n’avez-vous pas la possibilité de réduire les desserts à la fin de chaque repas, ou au moins le soir ?

2. La dépuration 

Selon le type de surcharge (colle ou cristaux) et la capacité des émonctoires cités précédemment, il sera possible de drainer l’organisme. Le foie est l’émonctoire essentiel, surtout de nos jours où il est excessivement sollicité. Il est donc vital d’en prendre soin.

Le printemps, période de carême pour certains, peut être l’occasion de jeûnes courts (36 h). Par exemple, choisissez un week-end :

  • vendredi avec repas végétalien,
  • samedi maintenez les efforts en poursuivant le jeûne
  • dimanche repas végétaliens légers.

3. La régénération

super aliments

Après avoir bien nettoyer son corps pendant 3 semaines, se revitaliser apparaît comme l’étape logique suivante.

Vous profiterez d’une alimentation vivante et colorée, de saison, locale et bio avec notamment des super aliments : persil, levure de bière en paillettes, spiruline, graines germées,

Non classé

Nigari ou Chlorure de magnésium?

nigari
Sel de nigari

Le sel de nigari est riche en minéraux et oligo-éléments. Il est composé à 95% de chlorure de magnésium et contient une quantité très réduite de chlorure de sodium (le sel de table). Le sel de nigari est donc un cristal naturel de chlorure de magnésium marin non purifié. Il s’agit de chlorure de magnésium naturel contrairement au chlorure de magnésium que l’on trouve en pharmacie qui a été purifié.

Valeurs nutritionnelles pour 20g (données du sel de nigari Celnat)

  • Valeur énergétique : 0 calorie,

  • Protéines : 0g,

  • Glucides : 0g,

  • Lipides : 0g,

  • Magnésium : 2 300mg, soit 600% des AJR (Apports Journaliers Recommandés en magnésium).

Indications : en cures épisodiques de quelques jours

Stress, fatigue, infections diverses, état grippal, constipation

Contre-indications :

Attention, ne consomme pas de sel de nigari si tu présentes une insuffisance rénale (calculs rénaux), une anémie, si tu es hémophile ou si tu suis un régime sans sel. Consulte ton médecin si tu souffres d’hypertension avant de consommer du sel de nigari.

Faire son eau magnésienne :

Diluer 20 g de sel de Nigari dans 1 L d’eau de source (se conserve au réfrigérateur). Consommer un verre chaque matin au réveil pendant 7 jours

Non classé

SCREEN ADDICTS…

Les écrans (télévision, ordinateur, tablette et téléphone) font maintenant partie du quotidien de la plupart des familles. Bien qu’ils soient divertissants et pratiques dans certaines situations, les écrans peuvent induire des troubles de la santé ou contribuer à la perte du lien social/familial.

eccran_addiction

Recommandations pour les enfants (variables selon les pays) :

  • globalement, avant 2 ans il est très fortement recommandé de ne pas exposer les enfants aux écrans avec risques de retard dans l’apprentissage du langage, prise de poids, attitude passive, …
  • entre 2 – 5 ans, il est recommandé de ne pas dépasser 1h d’écran par jour. Il est important de veiller à ce que les écrans ne remplacent pas d’autres activités essentielles au développement de l’enfant comme le jeu libre, les interactions sociales ou le sommeil. Pour ma part, le fait que les écrans soient tolérés quotidiennement, dés 2 ans, installe dés le plus jeune âge des habitudes de passivité devant un écran au détriment de la créativité et du jeu en famille …
  • Selon une étude norvégienne publiée en 2014, la qualité du sommeil des adolescents serait liée au temps passé devant les écrans. Réalisée sur 10 000 adolescents âgés de 17 à 20 ans, l’enquête démontre que la plupart d’entre eux auraient une grande difficulté à trouver le sommeil. Ce risque est plus accru chez les jeunes qui passent plus de quatre heures devant les écrans et la situation s’aggrave lorsque l’activité se déroule juste avant d’aller au lit.

 

Etre physiquement ensembles dans la même pièce et pourtant dans des mondes séparés…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qui n’a jamais vu des couples au restaurant où chacun regarde son smartphone ? Quel repas familial à la maison ne voit pas ses membres surfer sur le net ou répondre à des SMS? Que penser du dîner de famille devant le journal de 20h : on ne se parle pas, on regarde des catastrophes en tout genre défiler tout en remplissant son estomac de tout ça…

Au final, comme beaucoup, j’essaie de me discipliner sur l’usage des écrans. Il est parfois tentant de se « débrancher » le cerveau en regardant des séries, autant de possibilités d’évitement.

Fermez les yeux, respirez et imaginez :

Soirée avec écran: Je rentre du boulot FATIGUÉE! Je suis passée chercher les enfants à l’école, ils me parlent mais mon cerveau est déjà saturé… On rentre, les devoirs, le bain, …pas envie de cuisiner je vais décongeler une pizza. Tout est prêt pour se mettre à table en même temps que le JT de 20h. Guerre (je croque dans ma pizza), grève (je croque dans ma pizza), famine (mais elle est à quoi déjà cette pizza?), Silence les enfants j’écoute le Journal… Bon allez, au lit les enfants bisous et à demain! Je vais enfin pouvoir regarder la suite de Game Of Throne en grignotant, me coucher tard et demain rebelote… Je suis vraiment fatiguée!

Soirée sans écran : Je rentre du boulot FATIGUÉE! Je suis allée chercher les enfants à l’école, ils ont encore plein d’énergie… et si on s’arrêtait un quart d’heure au parc pour jouer un peu !? Ouf, ça fait du bien de prendre l’air et de rigoler un bon coup! Allez on rentre les ptits loups, devoirs et bain nous attendent! Je vais cuisiner pour me détendre en écoutant un peu de musique… une petite salade de saison avec galettes de boulghour…

Qui veut raconter sa journée? Vous avez joué à chat perché, tu as appris une nouvelle chanson (qui veut de la salade?), ton chef t’a confié un nouveau projet! super, dis m’en plus (elle est bonne ta vinaigrette), elle te plaît cette musique? c’est un groupe que j’ai entendu à la radio hier (je suis vraiment contente pour ce nouveau projet) Qui veut un dessert? (ça fait du bien de se retrouver en famille) … Une histoire et au lit les ptits loups! Dis chéri, quand les enfants seront couchés, ça te tente une partie de dés avant d’aller au lit ou bien as-tu envie que l’on reparle de ce projet de jardins partagés?  J’ai passé une belle journée, bien remplie!

Non classé

Choisir son mode de cuisson

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soin apporté à améliorer la qualité des aliments peut être très compromis par la préparation, notamment la cuisson qui peut, selon le mode utilisé, entraîner conservation ou  dénaturation des micronutriments (vitamines…).

Depuis Maillard, Simoneton, Kousmine, Seignalet… de nombreux auteurs se sont penchés sur les différents  modes de cuisson et leurs conséquences.

Certains, à recommander, rendent les aliments plus savoureux et « nutritifs », d’autres bien que très appréciés pour le goût particulier qu’ils donnent aux aliments sont à limiter.

Petit tour d’horizon de ces modes de cuisson…

  • Conséquences biochimiques de la cuisson

D’après Jean SEIGNALET, la cuisson agite les molécules des aliments, forme des substances complexes non retrouvées dans la nature et non reconnues par nos enzymes.

Les sucres et protéines : 
Lors de la cuisson un lien se forme entre sucres et protéines qui caramélisent et forment des « molécules de Maillard ». Ces molécules ne peuvent plus franchir la barrière intestinale (sauf en cas d’hyperperméabilité).

Pour cette raison, les aliments brunis par la cuisson sont déconseillés… même si leur saveur est souvent très appréciée!

Les graisses
Au-delà d’une certaine température, les corps gras vont former des composés toxiques. A partir de 130-140°C, beurre et margarines peuvent former des composés toxiques. En revanche, l’huile jusqu’à 200°C.

 Les vitamines et minéraux
La destruction est d’autant plus importante que la cuisson est longue et à haute température.

50°C = destruction d’une partie du capital enzymatique
60°C = destruction de la vitamine C
100°C = précipitation des sels minéraux, rendus non assimilables
110°C = destruction de toutes les vitamines

 

  • Les modes de cuisson à conseiller

cuit-vapeur-en-verre-vitroceramique
cuisson vapeur

Cuisson vapeur (voisine de 90°C):  permet la conservation des qualités nutritives et aromatiques des aliments. Vitamines et sels minéraux sont mieux préservés. C’est le mode de cuisson à privilégier le plus possible !

 

 

A l’étouffée (cuisson < à 95°C) : iIl s’agit d’une cuisson lente à basse température avec le couvercle fermé et ne nécessite pas de matière grasse. La saveur de l’aliment cuit est excellente, son eau de cuisson constitue un jus riche en éléments aromatiques et en minéraux. Cette cuisson a l’avantage de conserver les minéraux et le bon goût aux aliments assimilables et digestes. Les aliments utilisés pour ce mode de cuisson (légumes et fruits frais aqueux, viandes, poissons) doivent nécessairement être riches en eau car ceux-ci cuisent dans leur propre eau de constitution.

Au four à basse température (à 100-120°C): Permet des cuissons longues à températures voisines de 90°C pour les viandes, poissons, légumes… avec bonne conservation de la valeur nutritive. On pourra aussi cuire en papillotes dans du papier sulfurisé (éviter l’aluminium).

A l’eau frémissante (95 ou 100°C): il y a une perte d’une partie des sels minéraux et vitamines. Elle sera utile pour les légumes secs, que l’on fera tremper la veille pour une cuisson plus rapide, et pour les céréales (avant la fin de la cuisson, laissez gonfler, ainsi toute l’eau est absorbée et l’on conserve les sels minéraux).

Déconseillés : fritures, grillades, micro-ondes

Sources : Nutergia, « Alimentation, 3ième médecine », Seignalet

 

Non classé

Les amis de ma jeunesse !

Quels sont nos meilleurs amis pour conserver cette belle énergie et vigueur de la jeunesse?

Psychologiquement

Je suis convaincue que de conserver un esprit jeune, avec une pointe d’audace et de volonté de développement, contribue à notre équilibre et bonne santé.

Alimentation

L’oxygène est essentiel à la vie. Pourtant, il est aussi en partie responsable de notre vieillissement cellulaire par la formation de radicaux libres.

De nombreux éléments vont accélérer ce phénomène qui malmène nos cellules :

  • stress,
  • Tabac,
  • Exposition excessive aux UV…

La nature est généreuse et nous offre de quoi renforcer notre système de défense tout en gardant le plaisir de manger. METTEZ DE LA COULEUR DANS VOS ASSIETTES!

  • Du vert avec des avocats, du persil, des épinards frais, des brocoli, du kiwi : riche en vitamines C – E et minéraux. Pensez également au thé vert riche en polyphénols.
  • De l’orange avec les carottes, le butternut, la courge musqué et le potimaron! Ils vous apporteront les bêta-carotènes précurseurs de la vitamine A. Saupoudrez le tout d’épices comme le curcuma, le gingembre, le safran à la fois délicieux et riches en antioxydants.
  • Du rouge avec les tomates en été. Une cuisson modérée permet à la tomate de libérer un antioxydant puissant : le lycopène. N’oublions pas les délicieux fruits rouges de la fraise à la myrtille (surgelés pour en avoir sous la main toute l’année).
  • Le french paradoxe nous encourage à nous laisser aller à un verre de vin rouge* de temps en temps pour bénéficier du resvératrol, polyphénol aux vertus anti-oxydantes exceptionnelles.

 

 

Non classé

Le micro-onde

Photos pour le moins troublantes que l’on trouve sur internet. Je n’ai pas de micro-ondes pour vérifier et c’est presque dommage! 

Un peu d’histoire…

Lors de la 2nde guerre mondiale, dans les usines fabriquant les radars, les ouvriers se sont aperçus que ces ondes pouvaient réchauffer leurs mains. Certains esprits astucieux utilisèrent ces propriétés des micro-ondes pour chauffer leur thé. La guerre s’achevant, les fabricants de magnétrons destinés à la fabrication de radars, se sont trouvés face à un important stock dont ils n’avaient plus besoin…  le four à micro-ondes permis le recyclage des magnétrons.

Comment ça marche?

Dans un four à micro-ondes, des ondes électromagnétiques à haute fréquence pénètrent dans l’aliment et excite ses molécules en des oscillations hyper-rapides. Il en résulte de la chaleur de friction et les aliments cuisent rapidement.

Les risques 

1 – La structure des aliments est modifiées

La chaleur produite par les micro-ondes rayonne de l’intérieur principalement là où se trouve de l’eau. Sous l’influence de cet effet thermique puissant, les molécules sont déstructurées et donc leur caractère bio-assimilable est modifié. On peut s’interroger sur la qualité nutritionnelle des aliments passer au micro-onde.

Dans son étude « Effets du traitement par les micro-ondes sur la qualité nutritionnelle des aliments » de l’IFREMER (novembre 1996), les modifications structurelles des aliments sont globalement similaires à celles des aliments bouillies.

Le biophysicien Garel P.J. quant à lui, dit que les micro-ondes changent le spin de l’électron, c’est-à-dire la charge électromagnétique ce qui la rend biologiquement incompatible.

2-Risque de fuites

En principe, le four est étanche afin d’éviter toute fuite en dehors, vers l’avant. C’est d’ailleurs pour cela que les fabricants de fours à micro-ondes indiquent pour précaution d’usage de ne jamais rester le corps ou le visage devant lorsqu’on le fait fonctionner.

Avec le temps, l’étanchéité s’altère…

Le coupable serait apparemment le joint de fermeture, un caoutchouc conçu pour résister et rester indéformable aux premières 300 ou 400 fermetures du four. Utilisé 2 fois par jours, cela nous fait une garantie d’étanchéité d’environ 200 jours. Moins d’un an !

Désormais, des détecteurs de fuites à micro-ondes sont disponibles sur le marché…ce qui laisse supposer que les fuites sont nombreuses!

Les normes autorisées varient considérablement d’un pays à un autre :– L’AFNOR (normes françaises) recommande de ne pas dépasser 5 mW/cm2.– Les USA ne tolèrent que 1 mW/cm2.– Dans les pays de l’Est, ces normes ne dépassent pas 10 pW/cm2